Février sort de l'ordinaire à domicile pour les hockeyeurs nantais ! Après un derby face à La Roche-sur-Yon parrainé par la SNCF - TER Pays de la Loire (succès probant 4-0) et une affiche aux couleurs de l’école IMIE, le match le plus « mortel » de la saison s’invitera au Petit-Port ! Dans la continuité des matches des Corsaires, orchestrés en partenariat avec le festival HELLFEST, se déroulera cette fois la première édition du rendez-vous baptisé "Possessed To Skate". 

La singularité ? Pour la première fois, un concert se tiendra, dans la continuité du match face à Chambéry, directement sur la glace ! De quoi faire trembler les plexiglas, le 23 février… « Comme souvent, à l’occasion de ces matches à thème, les ventes de billets ont flambé », se réjouit Maxime Gerfaud, responsable commercial et marketing des Corsaires. « On sait très bien qu’il s’agit d’un événement toujours très attendu, et en bénéficiant du réseau du HELLFEST, qui a un public commun avec nous, on a la chance que l’écho résonne encore davantage ! »

Il faut dire qu’au-delà du spectacle sportif proposé par la troupe de Daniel Babka, c’est toute une ambiance particulière qui émanera de la patinoire avec, cette année encore, tout un lot de surprises et d’identification au célèbre festival de musique metal. Un village thématique installé sur place, une enceinte habillée aux couleurs du HELLFEST et un renforcement de l’offre sur les produits co-brandés Corsaires/ HELLFEST (lire par ailleurs) : cette édition 2019 devrait faire fondre les cœurs des amateurs de hockey sur glace ! « On a vraiment eu envie de monter en gamme, suite au succès de l’édition 2018 et aux demandes toujours plus fortes des supporters. Du coup, nous avons lancé des produits en amont, d’autres seront à découvrir le soir du match. »

Le nouvel hymne officiel dévoilé !

« Cette fois, nous ne nous sommes pas arrêtés à l’aspect purement sportif, puisqu'après la rencontre, la soirée continuera sur la glace avec la grande première d’un concert proposant une affiche au top, avec des groupes validés par l’entourage des Corsaires et des organisateurs du HELLFEST », précise le chef d’orchestre de ce projet un peu fou. « Le public pourra aussi découvrir le groupe qui composera le nouvel hymne de notre club ! »

Depuis quelques semaines, un concours avait été lancé par le club et le HELLFEST, en vue de

composer la musique identitaire des Corsaires. Seule obligation : que ce soit du metal, du punk rock ou du celtic punk (sur 1 minute, à 1 minute 30 secondes maximum), pour rester dans le style du festival clissonnais. Une fois adopté, cet hymne accompagnera alors les Nantais à chaque entrée en piste, une habitude chez les Nord-Américains, que l’on retrouve également, par exemple, dans d’autres sports collectifs à l’instar du handball.

Des notes bien choisies pour refléter l’identité et la personnalité des Corsaires : encore une autre façon de faire évoluer ce partenariat, qui se vit visiblement en parfaite harmonie : « On véhicule une image commune, notamment à travers nos maillots extérieurs. J’ai eu le déclic lors de la soirée spéciale SNCF l’année dernière, qui a une identité sonore instantanément reconnaissable. Je me suis alors dit que ce serait sympa de tisser un trait d’union entre sport et musique. Les responsables du HELLFEST ont dit banco immédiatement, comme pour le concert d’ailleurs… même si cela représente un boulot considérable au niveau des contraintes techniques. C’est presque le cas de le dire : l’organisation est rock ‘n’ roll et pour répondre à toutes les obligations, c’est l’enfer (rires) ! »

Même si Maxime Gerfaud reconnait qu’il peut compter sur des bénévoles particulièrement investis et calés sur le sujet, en tant que mélomanes, gérer les problématiques d’éclairage et de sonorisation se révèlent comme des défis XXL pour tout le staff, côté coulisses. Désormais, les joueurs devront également trouver le bon tempo, pour entendre à la fin de la saison régulière la douce mélodie des play-offs…. INFO PRATIQUES

Le match entre les Corsaires de Nantes et les Éléphants de Chambéry aura lieu le samedi 23 février. Le coup d'envoi est fixé à 18h. La fin de la rencontre est prévue à 20h30, avec un début de concert vers 21h30. LES ANIMATIONS A LA LOUPE - Un village thématique, accessible avant mais aussi pendant la rencontre

- La musique diffusée tout au long du match sera bien évidemment exclusivement issue du festival HELLFEST - A l’occasion de cette partie, les Corsaires arboreront de nouveau une tenue aux couleurs du HELLFEST. Les maillots, produits en édition limitée, seront par la suite disponibles à la vente lors d’enchères en ligne - Une gamme de produits dérivés viendra immortaliser l’événement. Du palet commémoratif, au mug, en passant par le T-shirt « collector », les Corsaires de Nantes et le HELLFEST vous réservent quelques surprises à découvrir impérativement en boutique ! A titre informatif, ledit T-shirt sera à retrouver au sein du Pack, comprenant également une place pour assister à la rencontre. Pour les nostalgiques, ces articles intégreront les boutiques en ligne du club et du festival, à l’issue de la soirée

BILLETTERIE Pour le match seul ou le match + le concert : la billetterie en ligne est ouverte depuis fin janvier
Pour le concert seul : Ouverture de la vente en ligne le 11 février

LE CHIFFRE

4

Face aux voisins de la Roche-sur-Yon, pour lancer février, le Canadien Matthew Brenton a parfaitement collé à la thématique de la soirée « spéciale SNCF », en se distinguant comme TGV offensif de l'équipe ! Le meilleur finisseur de l’effectif a tout simplement inscrit un quadruplé, scellant à lui seul le score final (4-0). En prime, il a fêté avec un peu d'avance ses 30 ans (il est né un 25 février) avec cette performance champagne ! Surtout, grâce à ce « Brenton show », Nantes pourrait bien avoir pris le bon wagon, dans l’optique des play-offs…

ACTUALITES

Si capital sprint final…

4 finales sur la glace, pour ne pas laisser fondre les espoirs placés. Côté nantais, février va se vivre assurément en apnée, car c’est ici, maintenant, que tout va se déterminer. En janvier, les hommes de Babka ont eu la bonne idée de se donner un peu d’air, reléguant un trio de concurrents (Montpellier, Dunkerque, Cholet) à 3 longueurs. Ce ne sera pas du luxe pour les Corsaires (tout juste positionnés dans le top 8), dans l’obligation de ne pas se saborder lors de ces 4 derniers épisodes « au couteau » ! En ce sens, réaliser une perf’ à Briançon (7e début février, à 1 unité) donnerait le ton… Le mois prochain, on sera fixé, et on n’ose pas imaginer le Petit-Port privé du caractère si particulier des play-offs. En mission, les Corsaires devront par exemple corriger certaines spécificités maison. Illustration : cette saison, Nantes a été (de très loin !) l’équipe à inscrire le moins de buts en supériorité numérique (10 seulement). Et comme un destin sportif peut souvent basculer sur des détails…