Un bonheur dans lequel chacun aura eu droit à sa part et qui devra, quoiqu’il arrive, être vu comme un nouveau début.

Lui qui avait pris la succession de Claude Poulmarch ,à peine la montée en Première division actée, voit aujourd’hui les rêves de toute une bande de passionés, un peu fous, se concrétiser : « J'associe évidemment à cette réussite tous mes prédécesseurs qui ont permis au club de grandir, toutes les personnes qui m'ont entouré pour bonifier tout le travail effectué. Je ne vais pas vous cacher qu’en tout début de saison, on avait quelques appréhensions avec cette compétition, la plus belle, que nous découvrions, la Champions League. »

C'est désormais une lourde charge qui leur incombe avec ce nouveau trophée, sachant qu’ils seront attendus à tous les virage, qu'il faudra faire encore mieux, sinon aussi bien, après cette année record qui les a vus s’installer clairement juste derrière le PSG sur l’échiquier national.

« Mais le club est prêt à continuer de rêver !, assure Pelletier. C'est l'histoire du club qui s’écrit de plus belle.»